Non classé

Quand mai et juin passent comme une longueur de piscine

On plonge, on garde la tête sous l’eau et on respire une fois atteint le bout de la piscine… C’est la sensation que nous laisse cette course effrénée aux semis, plantations, irrigation, arrosage, désherbage, plantations, semis… Ouf ! Et ça passe vite, en plus !

La course est à peine terminée : il nous reste quelques grosses plantations à faire; mais le jardin commence à prendre forme. Voici quelques photos de ces derniers jours aux champs et dans la serre :

 

Oh ! Et les tomates de serre aussi commencent à prendre forme…

Premieres_tomates_de_serre
Premières tomates formées dans la serre

2 réflexions au sujet de “Quand mai et juin passent comme une longueur de piscine”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s